Pages

jeudi 23 février 2012

Imaginons la charpente (pour Ugo, compaillon !)

Voici donc les plans pour aider à la charpente :

J'imagine que c'est mieux que rien !

... quelques jours plus tard, après une conversation sur Les compaillons (voir nos liens) rondement menée, voici ce qu'il en est :
La toiture (bac acier) et l'isolation (ouate ou chanvre) choisies ne nécessitent qu'une charpente très légère. Inutiles les chevrons porteurs à entraxes de 50cm ; inutiles les sections costaudes conçues surtout pour des lourdes toitures ! Dans notre cas, 3 sections de 30x8cm de chaque côté de la faîtière assorties d'entretoises faisant office de pannes suffiront largement (puisque légèreté de couverture et reprise de charge à la verticale sous la faîtière grâce aux poteaux porteurs). Notre toit est à 2 pans, respectivement inclinés depuis la faîtière vers le nord (13% de pente) et vers le sud (12,5% de pente). Appelons "arbalétrier" ces grosses poutres/planches faisant office de fausses fermes. Il y aura donc un premier arbalétrier dans la partie nord reposant de part et d'autre sur l'ossature bois (sur le plan : à 3-3,5m en partant de la gauche) - une espèce de demi-ferme. Un autre dans le même esprit au sud, reposant de part et d'autre sur les murs en bauge (sur le plan : à environ 2,5-3m en partant de la droite). Puis, les 4 autres se feront face deux à deux au centre de la maison au niveau des poteaux porteurs. Et le tour est joué ! Si la section est de 30x8 c'est parce qu'il nous faut 30cm d'épaisseur d'isolant, tout bêtement ! Quant aux pannes, nous attendons de savoir quelles sont les recommandations du bac acier en matière de fixation et de portée pour savoir combien il nous en faut (en général, 1 panne tous les mètres c'est suffisant...) et déterminer leur section. Enfin, la faîtière : elle fera la même section que les pannes puisque, aux dires d'Ugo (avec qui nous avons discuté tout ça sur le forum des compaillons), elle portera moins de poids que les pannes ! 
Résultat des courses : on devrait pouvoir s'en sortir sans trop de difficultés (en théorie en tout cas!), à la seule force de nos petits bras et en plus, à moindre coût !
Voilà pour la charpente ! 
Quant à l'ossature, il vous suffit de faire des recherches sur la technique Greb pour comprendre de quoi il s'agit... de regarder le blog de la maison de Benoît et Catherine (dans nos liens) pour l'exemple...
On en reparle dans quelques mois...

1 commentaire:

  1. si ce n'est déjà fait, envoie une copie des plans du dossier de permis de construire à cette entreprise.
    Bises, Papa

    RépondreSupprimer