Pages

samedi 18 février 2012

Les arbres, second tour.

Voilà bien des semaines que nous attendions ça :

Et oui, envolés les peupliers ! Le dernier est en béton...un peu difficile à dessoucher...
Le terrain se vide donc, peu à peu...Bon, pour le moment, c'est pas joli-joli, mais ce n'est pas l'effet recherché!
On devrait pouvoir bientôt commencer mais auparavant, reste à régler un petit problème :
le chemin d'accès est en effet trop étroit pour laisser passer un camion chargé de cailloux ou de pierres ou de bois. Bref, en l'état, nous voilà dans l'impossibilité de nous faire livrer quoi que ce soit qui nécessite un camion. Emmerdant.
C'est le moment d'entamer des tractations douloureuses avec le maire pour obtenir dans les plus brefs délais un empierrement dudit chemin communal - empierrement qu'il est dans l'obligation de réaliser...mais l'obligation stipule-t-elle un délais ? Je vais faire mon enquête bien que, d'ores et déjà, j'imagine que non...
Ce problème, non négligeable, l'est également sous cet autre angle : c'est par ce chemin que s'acheminera l'eau potable desservant notre parcelle... Autant dire que si l'empierrement est réalisé avant les travaux de canalisation, la société qui se chargera de creuser le fameuse tranchée pour le réseau d'eau risque fort de nous demander quelque argent supplémentaire ! 
On serait donc un poil coincé dans tous les sens - mais fallait s'y attendre ! (voilà ce que c'est que de réfléchir à la charpente alors que les fondations ne sont toujours pas faites!)
Alors...peut-être pourrions-nous négocier l'empierrement en deux temps : d'abord l'élargissement de la voie et ensuite seulement (après que l'acheminement de l'eau soit fait - ce qui risque de prendre beaucoup de temps...) l'empierrement à proprement parler. A voir avec le maire donc...
A-t-on bon espoir ?...bien oui...faut bien !


2 commentaires:

  1. maintemant que le terrain est dégagé, y'a plus qu'à...
    Pas de doute qu'il vaudrait mieux attendre que la canalisation d'eau soit posée avant d'empierrer sinon les passages d'engins vont petit à petit enterrer les pierres et il faudra recommencer !! Dan

    RépondreSupprimer
  2. ... Nous allons voir l'adjoint chargé de la voirie qui fait une permanence ce matin... on verra bien ce qu'il nous raconte... Une chose est sûre, c'est que, sur le cadastre, le chemin fait 3m de large mais que dans la réalité, la nature est venue le grignoter de 50 bons centimètres ! Faisons donc les choses dans l'ordre et ayons bon espoir ! On devrait parvenir à une entente où l'on ferait nous-mêmes (avec l'aide de notre voisin muni de son tractopelle) l'élargissement de la chaussée : un coup de godet de 60cm sur le long du chemin et l'affaire est dans l'sac ! Et pour l'empierrement : on entre dans la belle saison, gageons qu'il ne pleuvra pas trop pour éviter la gadoue !
    (parce que attendre les travaux d'adduction d'eau, c'est attendre longtemps...!)

    RépondreSupprimer