Pages

dimanche 13 décembre 2015

Pédo-épuration


Nous le disions depuis notre emménagement : la pédo-épuration dysfonctionne. Lassés de nous répéter, nous sommes donc enfin passés à l'action en mars dernier avec l'aide de Brice et Christèle (que nous remercions chaleureusement).
La pédo est depuis toute neuve et fonctionnelle ! Le système a même été validé par notre SPANC mais sans se voir attribué la conformité, puisque ce n'est pas conforme !
Voici donc un petit reportage photos.

1/ Préparation du terrain :
on a creusé des tranchées avec une très faible pente (2% environ) pour y enfouir les tuyaux en PVC de 100mm. Le grand diamètre des tuyaux permettra sans doute d'éviter qu'ils s'obstruent trop rapidement.


2/ Mise en place de tuyaux
les tuyaux sont simplement emboîtés, surtout pas collés.


3/ Zoom sur les zones d'écoulement :
l'écoulement des eaux grises se fait par les bras débouchant dans les seaux (ici, de seaux d'olives récupérés en biocoop qui font donc office de "déversoirs" - leur fond étant percé - et de regards). A l'emplacement des seaux nous avons décaissé afin que la terre ne colonise pas les évacuations et rempli cet espace de copeaux de bois. Au bout de chaque tuyau nous avons placé des coudes afin de pouvoir gérer et régler le débit des eaux (c'est mieux quand l'eau se répartit uniformément). 
Notons que les trous dans le fond des seaux sont un peu trop petits (ils s'encrassent rapidement et finissent par se boucher...nous avons donc prévus de les agrandir) !


4/ Zoom sur le bac dégraisseur (ou filtre à paille)
avant d'effectuer ce petit parcours dans les tuyaux les eaux grises sont filtrées en sortie de maison à l'aide d'un bac dégraisseur. 
La caisse en plastique se voit garnie de pierres dans le fond qui supportent un fin grillage qui lui-même accueillera la paille (désolés, pas de photos sous la main). Les pierres servent à rehausser le niveau de la paille afin que la filtration s'opère au-dessus de la sortie des eaux du bac dégraisseur.
  
 


Et voilà ! Une fois la végétation revenue et un été passé, cela donne ça : 


Les tuyaux enterrés sont maintenant sous la terrasse en bois (une trappe de visite permet d'accéder au bac dégraisseur sans devoir faire de la spéléo sous la terrasse). On voit le dessus des regards - le couvercle vert des seaux - et on devine autour les copeaux de bois. Le millepertuis s'est invité à côté du premier trou ; reste à planter quelques graminées tout autour pour bien délimiter les zones, c'est plus prudent, mais aussi pour assurer une meilleure absorption des eaux ainsi qu'une petite filtration supplémentaire (supplémentaire car les innombrables radicelles des herbes diverses assurent déjà une filtration).
Dorothée et Julien


Ayant une machine à laver avec un plus grand débit d'eau, à nouveau en 2016, nous avons repris la pédo-épuration afin de l'agrandir, cela fonctionne très bien maintenant (bien sur aucun produit chimique n'est utilisé)  
Eric & Myriam (nouveaux propriétaires)


4 commentaires:

  1. Bonjour, on vient de s'installer pas très loin de chez vous et on est conquis par votre projet. Côté assainissement on hésite entre une phytoépuration ou pédoépuration. Est-ce que ça serait possible de passer jeter un œil à votre installation? Par avance Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, ce serait sans doute possible. Ecris-nous sur dodotheodore@hotmail.com afin qu'on puisse s'organiser.
      Ciao,
      Dorothée et Julien

      Supprimer
  2. Jolie maison , mais je ne pourrais pas personnellement me satisfaire de la paille ... et mon portail coulissant bordeaux en alu me manquerait trop

    RépondreSupprimer
  3. Pardon je n'avais pas vu ce post plus récent sur la pédo-épuration. Cela me motive grandement, car j'envisageais d'abord la phtyo, mais les grands bacs et la pouzzolane ne m'enchantaient pas du tout :-(

    C'est une conception maison ou vous vous êtes basés sur un modèle fourni par Toilettes du monde peut-être?

    RépondreSupprimer